Notre ambition

 

 

Mondaye

 

 

130 orgues !

 

Il existe environ 130 orgues dans le Calvados quels que soient l’époque de leur construction, leur importance et leur état. Ce nombre ne tient pas compte des instruments électroniques qui ne présentent pas le même intérêt, même s’il en est de qualité. Les appeler « orgues » prête à confusion.


Environ 110 orgues se trouvent dans des églises paroissiales ou des chapelles. Une douzaine d'entre eux sont dans un état qui les rend sans doute à jamais inutilisables. Les autres appartiennent à des particuliers ou bien se trouvent dans des lieux d’étude et de concerts. L’ensemble de ces instruments constitue un patrimoine important. Bien sûr, l’orgue n’est pas l’instrument préféré de tous les mélomanes ! Il y a les adeptes du piano ou du violon, comme il existe les amateurs de guitare ou d’accordéon. A chacun son bonheur.

 

Mais ceux qui sont séduits par la grande variété des sons d’orgues, par les différents styles d’instruments et par la littérature musicale qu’ils ont suscitée, vont trouver ici possibilité de découvrir ou de mieux connaître ce patrimoine de notre département.

Bonne visite !

 


La musique dans les cultes : depuis quand ?

 


Il est bien difficile de répondre à cette question. Depuis des temps immémoriaux la musique intervient au cours des fêtes et des rites religieux. Dans la Bible, le dernier des 150 psaumes l’atteste. La traduction de la Vulgate nous dit :

 

Laudate Dominum chordis et organo.

 

Dans une traduction (1979) inspirée de celle de Théodore de Bèze en 1562, cela donne :

 

 

Dans son temple louez Dieu… Que tout dise sa grandeur,

Que pour lui les orgues chantent.

Joignez aux plus belles voix la trompette et le hautbois,

Les cymbales éclatantes.

 

Dom Gaspar Lefèbvre O.S.B. traduit ainsi en 1920 :

 

Louez le Seigneur sur les cordes et les chalumeaux.

 

Tandis que la Bible de la Liturgie donne en 1971 cette traduction officielle :

 

Louez le Seigneur par les cordes et les flûtes.

Mais, les orgues, c’était surtout dans les églises de ville ou dans les abbayes qu’on les voyait. Les petites paroisses de campagne n’avaient guère la possibilité financière d’en acquérir. C’est pour accompagner les chants de leurs fidèles qu’on a inventé le serpent vers 1590. C’est un instrument à vent de deux octaves, en bois recouvert de cuir et percé de 9 trous, dont la forme évoque celle de l’animal du même nom.

 

 

En 1842, c’est l’harmonium qui fait son apparition. Pas de tuyaux, des anches libres. Il va se répandre rapidement dans nombre d’églises modestes.

 

 

Pour supplanter l’harmonium, un facteur d’orgues de Nantes, Louis Debierre, invente en 1882, l’orgue polyphone, un authentique orgue portatif à tuyaux qui connaît un réel succès. Il va en sortir des centaines de l’atelier de Nantes, chacun d’eux étant numéroté. Parmi les 9 qui se trouvent dans le Calvados, on peut repérer les numéros 57, 152, 193 et 304.

 

Toujours pour répandre l’usage des instruments de musique dans les églises apparaissent (quand donc au fait ? vers 1930 ?) les « orgues » électroniques devenus banals et qui se sont nettement perfectionnés au cours des décennies.

 

Mais c’est une autre histoire.

 

Les orgues : depuis quand ?

L’histoire de l’orgue remonte à la nuit des temps, en orient peut-être, et le commencement de leur existence est difficile à cerner. Il y a tant de différences entre les tout premiers orgues  et ceux des quatre ou cinq derniers siècles. Bornons-nous à quelques indications parfois hypothétiques concernant une dizaine d’églises du Calvados.

 

L’orgue le plus ancien serait celui de la cathédrale romane Notre-Dame de Bayeux. Au 13ème siècle, il y a eu un orgue placé sur une tribune dont on aperçoit l’assise au côté nord de la nef.


  • A Caen, le premier orgue aurait été construit en l’église Saint-Pierre en 1439.
  • A l’abbatiale Saint-Etienne de Caen, le premier orgue serait des environs de 1480, détruit par les Huguenots en 1562.
  • De même pour l’église Saint-Jean de Caen, où un second orgue fut construit en 1592.
  • A l’abbaye aux Dames, en l’église de la Trinité, il y aurait eu un orgue en 1694.
  • A Notre-Dame de Guibray à Falaise, il y aurait eu un orgue au 15ème siècle.
  • A la cathédrale Saint-Pierre de Lisieux, un orgue de chœur fut détruit en 1562.
  • A l’église Notre-Dame d’Orbec il y eut à la fin du 17ème  siècle un orgue en provenance de l’abbaye du Bec-Hellouin où il aurait été construit en 1526.
  • A l’église Notre-Dame de Vire, le premier orgue daterait de 1557.
  • A Sainte-Catherine de Honfleur, il y aurait eu un orgue en 1621.
  • A Pont-L’Evêque, ce serait en 1765.


Les Facteurs d’orgues

 

« Facteur d’orgues » : c’est ainsi qu’on appelle le constructeur d’orgues. L’histoire a retenu quelques noms dont certains sont devenus particulièrement célèbres. Mais il est parfois difficile de suivre leur évolution en raison d’associations qui se font ou se défont, de décès, de déplacements ou de disparitions définitives. Parmi ceux qui ont construit ou restauré un ou plusieurs instruments dans le Calvados, citons, entre autres :

 

Jadis:

  • Parisot, en Lorraine et en Normandie
  • Lefebvre à Rouen
  • Abbey à Versailles
  • Cavaillé-Coll >Mutin > Mutin-Cavaillé-Coll > Cavaillé-Coll-Convers à Paris
  • Joseph Koenig>Mutin à Paris > Paul-Marie Koenig à Caen, puis à Paris
  • Jacquot-Lavergne > Gonzalez > Danion 88 Rambervillers
  • Debierre >Debierre-Gloton >Beuchet-Debierre > Beuchet 44 Nantes

 

Et plus récemment :

  • Merklin 69 Lyon

  • Haerpfer-Erman 57 Boulay-Moselle
  • Jean-Loup Boisseau-Gaborit 86 Béthines
  • Roethinger 67 Schiltigheim et Strasbourg
  • Pierre Chéron 72 Le Mans
  • Verschneider 54 Villacourt
  • Benoist-Sarelot 72 Laigné-en-Belin
  • Yves Sévère 72 Le Mans
  • Jean-François Dupont 14 Langrune
  • Nicolas Toussaint 44 Nantes
  • Emmanuel Foyer 14 Caen
  • Daniel Birouste 32 Plaisance-du-Gers
  • Jean Bourgarel 83 Ménotey
  • Jean-Pascal Villard 79 Thénezay
  • Bernard Cogez 59 Tourcoing
  • Ruche 69 Lyon
  • Roger Lambert 72 Le Mans
  • Jean-François Muno 70 Esmoulins
  • Philippe Hartmann 39 Rainans
  • Louis Reinburg à Paris ?
  • Denis Lacorre 44 Carquefou
  • Gérard Jourdain 14 ?
  • François Delhumeau 23 La Chaussade

 

Et des amateurs :

  • Jean-François Lécluse 14 Douvres-la-Délivrande
  • ‍Abbé Villain (+) diocèse de Bayeux