Pour savoir qui nous sommes

 

Les associés à St André

 

 

Associés !

 

Le site sur les orgues du Calvados, nous sommes deux à l’avoir voulu, un jeune et un vieux, partageant le même intérêt pour l’orgue et pour J.-S. Bach, alors que nous sommes bien différents. Il n’empêche que nous sommes associés ! Voici comment tout a commencé.

 

Le vieux, c’est moi. J’avais 12 ans lorsque j’ai vu l’installation d’un orgue à Cabourg, je trouvais ça merveilleux. Plus tard, dans ma vie de prêtre, j’ai mis des orgues dans trois églises, mais, hélas, je ne sais pas jouer...

Le jeune, c’est David, il a aujourd’hui 24 ans. J’ai fait sa connaissance  à l’orgue de la chapelle de Grâce à Honfleur : il avait 9 ans et demi. On m’avait raconté qu’il s’était intéressé à l’orgue de Saint-André de Caen dès l'âge de 3 ans ! Intéressé, c’est peu dire. Passionné serait plus exact. On le sait depuis Corneille : "Mais aux âmes bien nées, la valeur n'attend pas le nombre des années" !


Nous nous sommes retrouvés - par hasard - quelques mois après mon retour à Caen qui se fit en 2004. C’était justement à l’orgue de Saint-André. Et je dois dire que, ce jour-là,  j’ai été déçu d’y voir David puisque c'était Christophe, le titulaire, que je désirais rencontrer et qu'il était absent. David accepta de le remplacer et de nous accompagner, un ami et moi-même, pour découvrir l’orgue nouvellement installé à Creully. La journée se termina avec des huîtres rapportées de Courseulles ! Quelques semaines plus tard, David me fit connaître le site intitulé « L’art du temps libre ». Je l’ai trouvé si intéressant que l’idée m’est venue d’en faire un avec lui sur les orgues du Calvados. Banco ! C’était parti !

 

Les grandes vacances de l’été 2005 approchaient. Nous nous sommes organisés en dressant un plan de travail, mais nous partions quand même un peu à l’aventure. Pour démarrer, timidement, nous avons choisi un orgue tout petit et tout près de Caen, celui de Mathieu, bien décidés à  voir aussi tous les autres : environ 130. Moi, j’assurais le courrier, la programmation des visites et les kilomètres. David, en vrai professionnel, testait les orgues de façon précise et prenait des centaines de photos. Au retour, je rédigeais les textes et David m’aidait patiemment à ne pas m’embrouiller. A la fin des vacances, nous avions vu une soixantaine d’instruments.

 

Nous avons continué pendant l’été 2006. En septembre, nous avons invité celle qui nous avait incités sans le savoir à nous lancer dans notre entreprise. Michèle Gabriel est venue passer quelques jours à Caen et nous lui avons fait découvrir quelques orgues particulièrement intéressants. Nous devions bien cela à notre Fée  de « L’art du temps libre ».

 

 

 

La fée à St Pierre de Caen

 

 

Eté 2007 : nous avons repris la route avec courage, décidés à aller jusqu’au bout, même si certains jours un brin de lassitude risquait de nous gagner.

 

Au début de 2008, il était temps de mettre sur le Net le résultat de nos découvertes. Un informaticien professionnel de la région parisienne a commencé à travailler pour nous, mais il n’a pu continuer en raison de sa surcharge de travail. Par chance, un autre informaticien de haut niveau, Hubert qui demeure à Caen, se met à la disposition des novices que nous sommes en nous rassemblant à la Maison diocésaine. Grâce à lui, nous avons découvert Joomla, et David a tout pigé : il se lance. Moi, je le suis comme je peux, à la vitesse d’une tortue. Mais ça prend forme. La mise en place du site et les photos, c’est David. Les textes, c’est moi. Voilà notre aventure. Nous y prenons beaucoup de plaisir en espérant qu’elle intéressera quelques curieux de notre espèce. Alors nous ne pouvons que vous redire : bonne visite !

 

 

(Les trois photos de cette page ont été prises en septembre 2006)

 

 

David et François à N-D de Grâce à Honfleur